A Bagdad, l'haltérophilie se conjugue aussi au féminin 27/02/18

27/02/18 à 15:25 - Mise à jour à 14:20

Dans une salle vétuste du quartier populaire de Sadr City, dans la banlieue Est de Bagdad, elles soulèvent des poids bien plus lourds qu'elles: c'est littéralement à la force de leurs bras que les huit membres de l'équipe féminine irakienne d'haltérophilie font vivre leurs familles.

Dans une salle vétuste du quartier populaire de Sadr City, dans la banlieue Est de Bagdad, elles soulèvent des poids bien plus lourds qu'elles: c'est littéralement à la force de leurs bras que les huit membres de l'équipe féminine irakienne d'haltérophilie font vivre leurs familles.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires