A Nantes, le long travail de la mémoire de l'esclavage 08/05/18

08/05/18 à 15:29 - Mise à jour à 13:23

Rouvrir une page sombre de son histoire, c'est le choix qu'a fait Nantes en 2012 en inaugurant son Mémorial consacré à l'abolition de l'esclavage. Plus d'un demi-million d'esclaves furent acheminés par les armateurs nantais entre le 17e et le 19e siècle dans le cadre du commerce triangulaire. Un travail de mémoire long et difficile qui fait de cette grande ville de l'ouest de la France une pionnière en la matière.

Rouvrir une page sombre de son histoire, c'est le choix qu'a fait Nantes en 2012 en inaugurant son Mémorial consacré à l'abolition de l'esclavage. Plus d'un demi-million d'esclaves furent acheminés par les armateurs nantais entre le 17e et le 19e siècle dans le cadre du commerce triangulaire. Un travail de mémoire long et difficile qui fait de cette grande ville de l'ouest de la France une pionnière en la matière.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires