Angola: un nouveau président aux allures de déjà-vu

26/09/17 à 15:01 - Mise à jour à 12:55

Après 38 ans de règne sans partage, José Eduardo Dos Santos cède la place de président de l'Angola à son dauphin, Joao Lourenço, élu avec 61% des voix le mois dernier. Il lui laisse une économie en berne, à cause de la chute des cours du pétrole mais aussi du népotisme au sommet de l'Etat.

Après 38 ans de règne sans partage, José Eduardo Dos Santos cède la place de président de l'Angola à son dauphin, Joao Lourenço, élu avec 61% des voix le mois dernier. Il lui laisse une économie en berne, à cause de la chute des cours du pétrole mais aussi du népotisme au sommet de l'Etat.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos