Assaut de Saint-Denis: le combat des victimes collatérales 24/05/16

24/05/16 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Deux membres du "commando des terrasses" du 13 novembre s'étaient cachés dans leur immeuble de Saint-Denis. Réveillés par un déluge de feu, blessés par les balles de la police puis menacés d'expulsion, trois sans-papiers viennent d'être régularisés mais attendent encore d'être reconnus comme victimes.

Deux membres du "commando des terrasses" du 13 novembre s'étaient cachés dans leur immeuble de Saint-Denis. Réveillés par un déluge de feu, blessés par les balles de la police puis menacés d'expulsion, trois sans-papiers viennent d'être régularisés mais attendent encore d'être reconnus comme victimes.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires