Au Brésil, les victimes innocentes des balles perdues 19/12/17

19/12/17 à 14:39 - Mise à jour à 13:33

Quand policiers et trafiquants de drogue s'affrontent dans les favelas de Rio, personne n'est à l'abri des balles perdues, qui font de plus en plus de victimes innocentes, y compris de nombreux enfants. Parmi elles, Maria Eduarda, une collégienne de 13 ans, tuée en mars dernier alors qu'elle était dans son école.

Quand policiers et trafiquants de drogue s'affrontent dans les favelas de Rio, personne n'est à l'abri des balles perdues, qui font de plus en plus de victimes innocentes, y compris de nombreux enfants. Parmi elles, Maria Eduarda, une collégienne de 13 ans, tuée en mars dernier alors qu'elle était dans son école.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires