Au Nigeria, les déplacés meurent de faim 21/09/16

21/09/16 à 14:21 - Mise à jour à 12:15

Selon les Nations unies, 4,5 millions de personnes souffrent d'un déficit alimentaire sévère dans le nord-est du Nigeria, épicentre des violences de Boko Haram, dont 65.000 en situation de famine.

Selon les Nations unies, 4,5 millions de personnes souffrent d'un déficit alimentaire sévère dans le nord-est du Nigeria, épicentre des violences de Boko Haram, dont 65.000 en situation de famine.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires