Centrafrique: la LRA, affaiblie mais toujours vivante 16/03/18

16/03/18 à 12:48 - Mise à jour à 11:41

Ils étaient plusieurs milliers avant 2011, il ne sont qu'une centaine aujourd'hui, pourtant la LRA continue de faire des victimes, à Obo, dans l'extrême Sud-est de la Centrafrique. Depuis le départ des Américains et des Ougandais qui ont considérablement affaibli le groupe de Joseph Kony, les miliciens ne rencontrent plus aucune résistance.

Ils étaient plusieurs milliers avant 2011, il ne sont qu'une centaine aujourd'hui, pourtant la LRA continue de faire des victimes, à Obo, dans l'extrême Sud-est de la Centrafrique. Depuis le départ des Américains et des Ougandais qui ont considérablement affaibli le groupe de Joseph Kony, les miliciens ne rencontrent plus aucune résistance.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires