Ces Roumains qui ont osé dire "non" à la corruption 21/02/17

21/02/17 à 16:39 - Mise à jour à 15:33

Jeune architecte roumain, Serban Marinescu, n'imaginait pas se confronter de si près à la corruption politique. Mais quand un bourgmestre lui a réclamé un pourcentage sur un travail effectué, il l'a dénoncé, bravant la peur.

Jeune architecte roumain, Serban Marinescu, n'imaginait pas se confronter de si près à la corruption politique. Mais quand un bourgmestre lui a réclamé un pourcentage sur un travail effectué, il l'a dénoncé, bravant la peur.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires