CETA : le Parlement wallon inflexible 21/10/16

21/10/16 à 18:49 - Mise à jour à 16:43

A Namur, devant la commission des affaires européennes, Paul Magnette est revenu sur les raisons qui le poussent à se battre pour obtenir un traité en accord avec son assemblée. De son coté, la ministre canadienne du commerce a quitté Namur en annoncant l'échec et la fin des négociations.

A Namur, devant la commission des affaires européennes, Paul Magnette est revenu sur les raisons qui le poussent à se battre pour obtenir un traité en accord avec son assemblée. De son coté, la ministre canadienne du commerce a quitté Namur en annoncant l'échec et la fin des négociations.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires