Chênes et pins de la forêt d'Orléans sous haute surveillance 04/09/17

04/09/17 à 14:44 - Mise à jour à 12:38

Une partie de la forêt d'Orléans, plus grand massif domanial de France, est truffée de capteurs météo, caméras et dispositifs de surveillance de la croissance des arbres. Objectif : mieux comprendre les effets du changement climatique et tenter de trouver des parades pour y remédier.

Une partie de la forêt d'Orléans, plus grand massif domanial de France, est truffée de capteurs météo, caméras et dispositifs de surveillance de la croissance des arbres. Objectif : mieux comprendre les effets du changement climatique et tenter de trouver des parades pour y remédier.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires