Chez les ouvriers de Whirlpool, le protectionnisme fait recette 27/02/17

27/02/17 à 16:25 - Mise à jour à 13:35

Les ouvriers de l'usine d'Amiens de Whirlpool bientôt délocalisée en Pologne, hésitent entre indifférence, colère et résignation à l'approche de la prochaine élection présidentielle française. Avec une conviction : pour protéger l'emploi, il faut plus de protectionnisme.

Les ouvriers de l'usine d'Amiens de Whirlpool bientôt délocalisée en Pologne, hésitent entre indifférence, colère et résignation à l'approche de la prochaine élection présidentielle française. Avec une conviction : pour protéger l'emploi, il faut plus de protectionnisme.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires