Débat sur l'époque coloniale 02/10/17

02/10/17 à 18:37 - Mise à jour à 03/10/17 à 10:34

Le Conseil de Paris a voté : l'enseigne de l'ex-chocolaterie " Au Nègre Joyeux " sera bientôt décrochée. A l'origine de l'amendement, le groupe communiste, qui juge ce vestige comme étant une " présence insultante et blessante " sur l'espace public. Ce dernier réclame également la création d'un musée de l'esclavage. Cette enseigne n'est pas l'unique trace d'un passé colonial, le débat s'étend dans toute la capitale.

Le Conseil de Paris a voté : l'enseigne de l'ex-chocolaterie " Au Nègre Joyeux " sera bientôt décrochée. A l'origine de l'amendement, le groupe communiste, qui juge ce vestige comme étant une " présence insultante et blessante " sur l'espace public. Ce dernier réclame également la création d'un musée de l'esclavage. Cette enseigne n'est pas l'unique trace d'un passé colonial, le débat s'étend dans toute la capitale.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos