En Centrafrique, les déplacés du fleuve Oubangui 22/03/18

22/03/18 à 14:46 - Mise à jour à 13:40

Plus d'un millier de pêcheurs se sont installés depuis décembre sur les îles du fleuve Oubangui, pendant la saison sèche. Ils habitaient 300 km en amont, avant que les violences des antibalakas, groupe autoproclamé d'autodéfense de la sous-préfecture de Satema, dirigé par un chef nommé Joseph Korogo, ne les forcent à partir.

Plus d'un millier de pêcheurs se sont installés depuis décembre sur les îles du fleuve Oubangui, pendant la saison sèche. Ils habitaient 300 km en amont, avant que les violences des antibalakas, groupe autoproclamé d'autodéfense de la sous-préfecture de Satema, dirigé par un chef nommé Joseph Korogo, ne les forcent à partir.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires