Irak: pauvreté après les blessures 31/01/18

31/01/18 à 12:59 - Mise à jour à 11:54

Karrar Hassan, 25 ans, fait partie des dizaines de milliers de militaires et supplétifs blessés dans les combats contre les jihadistes en Irak. Amputé d'une jambe, sa pension mensuelle de 400 dollars ne suffit pas à le faire vivre avec sa famille.

Karrar Hassan, 25 ans, fait partie des dizaines de milliers de militaires et supplétifs blessés dans les combats contre les jihadistes en Irak. Amputé d'une jambe, sa pension mensuelle de 400 dollars ne suffit pas à le faire vivre avec sa famille.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires