La gym roumaine à la dérive

05/08/16 à 12:44 - Mise à jour à 12:44

Nous voulons être comme Nadia": 40 ans après la perfection de la "fée de Montréal", le mythe Comaneci séduit toujours mais, victime d'un financement au compte gouttes et de l'exode des entraîneurs, la gymnastique roumaine est à la dérive. L'absence à Rio de l'équipe féminine, pourtant toujours sur un podium olympique depuis 1976, illustre avec douleur cette descente aux enfers.

Nous voulons être comme Nadia": 40 ans après la perfection de la "fée de Montréal", le mythe Comaneci séduit toujours mais, victime d'un financement au compte gouttes et de l'exode des entraîneurs, la gymnastique roumaine est à la dérive. L'absence à Rio de l'équipe féminine, pourtant toujours sur un podium olympique depuis 1976, illustre avec douleur cette descente aux enfers.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires