Les animaux, ces oubliés de la guerre 09/10/17

09/10/17 à 14:55 - Mise à jour à 12:47

Dans une capitale irakienne abîmée par des années de violences meurtrières, chiens et chats sont loin d'être une priorité pour les Bagdadis. Mais ils peuvent compter sur un nouvel ami fidèle: les réseaux sociaux.

Dans une capitale irakienne abîmée par des années de violences meurtrières, chiens et chats sont loin d'être une priorité pour les Bagdadis. Mais ils peuvent compter sur un nouvel ami fidèle: les réseaux sociaux.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos