Les USA s'attaquent aux anti-douleurs dérivés d'opium 28/07/16

28/07/16 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Les urgences d'un hôpital du New Jersey ont décidé de ne plus prescrire, si possible, des anti-douleurs à base d'opium, responsables de la mort de dizaines de milliers de personnes aux Etats-Unis.

Les urgences d'un hôpital du New Jersey ont décidé de ne plus prescrire, si possible, des anti-douleurs à base d'opium, responsables de la mort de dizaines de milliers de personnes aux Etats-Unis.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires