Liberia: l'excision encore légale à la fin du mandat de Sirleaf 10/10/17

10/10/17 à 12:32 - Mise à jour à 10:27

La première femme présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, s'était engagée à éradiquer les mutilations génitales féminines. Mais alors que son mandat s'achève, la pratique est toujours légale et les défenseurs des droits de l'homme s'inquiètent pour les victimes et les générations futures.

La première femme présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, s'était engagée à éradiquer les mutilations génitales féminines. Mais alors que son mandat s'achève, la pratique est toujours légale et les défenseurs des droits de l'homme s'inquiètent pour les victimes et les générations futures.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires