Nigeria: les déplacés pris en étau entre l'armée et Boko Haram 22/02/17

22/02/17 à 13:55 - Mise à jour à 12:49

A Dikwa, ville importante de l'extrême nord-est du Nigeria, il ne reste qu'une voiture civile, plus de moyen de communication, plus de route d'accès sauf sous escorte armée , mais les humanitaires tentent d'aider 57.000 personnes coupées du monde.

A Dikwa, ville importante de l'extrême nord-est du Nigeria, il ne reste qu'une voiture civile, plus de moyen de communication, plus de route d'accès sauf sous escorte armée , mais les humanitaires tentent d'aider 57.000 personnes coupées du monde.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Nos partenaires