Ruines et désolation à Mossoul 10/01/18

10/01/18 à 12:55 - Mise à jour à 11:50

En face de la mosquée où le "calife" autoproclamé du groupe Etat islamique (EI) avait fait sa seule apparition publique connue en 2014, des cadavres continuent de se décomposer: six mois après sa "libération", Mossoul offre toujours un spectacle de désolation.

En face de la mosquée où le "calife" autoproclamé du groupe Etat islamique (EI) avait fait sa seule apparition publique connue en 2014, des cadavres continuent de se décomposer: six mois après sa "libération", Mossoul offre toujours un spectacle de désolation.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires