Turquie: Roumi fait toujours tourner des têtes 20/12/17

20/12/17 à 13:00 - Mise à jour à 11:55

Chaque mois de décembre, la ville turque de Konya organise une dizaine de journées de célébrations pour commémorer la mort, le 17 décembre 1273 dans cette ville du centre du pays, de Djalal al-Din Roumi, poète soufi du 13e siècle, dont les adeptes fondèrent, après sa mort, la confrérie des derviches tourneurs, appelés ainsi pour leur danse giratoire proche de la transe.

Chaque mois de décembre, la ville turque de Konya organise une dizaine de journées de célébrations pour commémorer la mort, le 17 décembre 1273 dans cette ville du centre du pays, de Djalal al-Din Roumi, poète soufi du 13e siècle, dont les adeptes fondèrent, après sa mort, la confrérie des derviches tourneurs, appelés ainsi pour leur danse giratoire proche de la transe.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires