Une île mémoire de l'esclavage 24/04/17

24/04/17 à 12:51 - Mise à jour à 10:45

Les quatre syllabes de son nom sont omniprésentes en Gambie, de la coque de navires à l'enseigne de bars: Kunta Kinté, l'esclave rebelle dont l'odyssée est connue dans le monde entier grâce à un best-seller et une série télévisée. Mais dans le pays d'où il a été arraché par des négriers au XVIIIe siècle, la mémoire de ce symbole de la traite atlantique est aujourd'hui menacée.

Les quatre syllabes de son nom sont omniprésentes en Gambie, de la coque de navires à l'enseigne de bars: Kunta Kinté, l'esclave rebelle dont l'odyssée est connue dans le monde entier grâce à un best-seller et une série télévisée. Mais dans le pays d'où il a été arraché par des négriers au XVIIIe siècle, la mémoire de ce symbole de la traite atlantique est aujourd'hui menacée.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires