Le lanceur de chaussures contre Bush candidat aux élections 09/05/18

Le lanceur de chaussures contre Bush candidat aux élections 09/05/18

Le journaliste irakien qui s'était fait connaître en lançant ses chaussures contre l'ex-président américain George W. Bush à Bagdad est candidat aux législatives du 12 mai, avec l'intention de faire rendre gorge aux politiciens corrompus.

A Bagdad, les grands rêves anéantis 12/04/18

A Bagdad, les grands rêves anéantis 12/04/18

Il y a 15 ans, Abou Ali s'est réjoui en voyant entrer les soldats américains dans Bagdad. "Le tyran est fini, l'Amérique va s'occuper de nous", avait-il pensé, imaginant un avenir radieux sans Saddam Hussein. Mais les années qui ont suivi n'ont apporté que malheurs et désolation, se lamente aujourd'hui cet Irakien de 61 ans devant les photos de trois de ses fils, emportés par des attentats.

A Bagdad, l'haltérophilie se conjugue aussi au féminin 27/02/18

A Bagdad, l'haltérophilie se conjugue aussi au féminin 27/02/18

Dans une salle vétuste du quartier populaire de Sadr City, dans la banlieue Est de Bagdad, elles soulèvent des poids bien plus lourds qu'elles: c'est littéralement à la force de leurs bras que les huit membres de l'équipe féminine irakienne d'haltérophilie font vivre leurs familles.

Intellectuels et musiciens à Bagdad 24/11/17

Intellectuels et musiciens à Bagdad 24/11/17

Au coeur de l'allée des bouquinistes de Bagdad, Abdel Fattah al-Noeïmi est attablé au café Shabandar, cette institution où, depuis un siècle, l'histoire de l'Irak se fait et se défait devant un verre de thé.

Les animaux, ces oubliés de la guerre 09/10/17

Les animaux, ces oubliés de la guerre 09/10/17

Dans une capitale irakienne abîmée par des années de violences meurtrières, chiens et chats sont loin d'être une priorité pour les Bagdadis. Mais ils peuvent compter sur un nouvel ami fidèle: les réseaux sociaux.

Cara aide les universitaires persécutés 17/09/15

Cara aide les universitaires persécutés 17/09/15

Créée en 1933 pour secourir les universitaires menacés par les nazis, une fondation britannique aide aujourd'hui professeurs et chercheurs syriens et irakiens à fuir leur pays pour préserver leur savoir indispensable pour la reconstruction future de ces Etats.