La morosité du Royaume-Uni 13/03/18

La morosité du Royaume-Uni 13/03/18

Le ministre britannique des Finances devant le Parlement. Il y présente de nouvelles prévisions économiques pour le Royaume-Uni. Des prévisions qui trahissent les incertitudes du Brexit.

Brexit: vers une solution à la turque ? 27/02/18

Brexit: vers une solution à la turque ? 27/02/18

Le Président français réagit à la proposition des travaillistes britanniques d'une union douanière entre le Royaume-Uni et l'Union europénne. Les négociations se poursuivent sur les modalités du Brexit. Michel Barnier a fait le point avec les ministres des affaires européennes.

Un Brexit entre 45 et 55 milliards 29/11/17

Un Brexit entre 45 et 55 milliards 29/11/17

Vers un accord sur la facture du Brexit ? Selon la BBC et le quotidien britannique The Telegraph, Londres et Bruxelles se seraient entendus sur une méthode de calcul. Le solde à payer par le Royaume-Uni serait compris entre 45 et 55 milliards d'euros.

Brexit: May demande du temps 22/09/17

Brexit: May demande du temps 22/09/17

La Première ministre britannique ne présente aucun montantpour le Brexit. Elle assure simplement que son pays honorera ses engagements financiers après sa sortie de l'Union européenne.

L'UE rassure l'Irlande 04/09/17

L'UE rassure l'Irlande 04/09/17

L'Union européenne rassure la République d'Irlande inquiète des conséquences du Brexit. Michel Barnier, qui négocie au nom de l'Union européenne, a reçu ce lundi le ministre irlandais des Affaires étrangères.

Brexit: Bruxelles répond à Londres 12/07/16

Brexit: Bruxelles répond à Londres 12/07/16

Musculation autour de la facture du divorce entre l'Union européenne et le Royaume-Uni. Michel Barnier, négociateur en chef de l'Union européenne, répond aux ministre britannique des affaires étrangères, Boris Johnson.

Brexit, le Parlement prend position 05/04/17

Brexit, le Parlement prend position 05/04/17

Le Parlement européen approuve à une large majorité une résolution commune concernant le Brexit. Les eurodéputés fixent les lignes rouges pour les négociations à venir avec le Royaume-Uni. Une position ferme.