L'essor des robots belges  03/05/17

L'essor des robots belges 03/05/17

Ce robot humanoïde se nomme Zora. Il vient de rejoindre l'équipe de l'Hôpital des enfants Reine Fabiola. Son corps a été développé par une société française, aujourd'hui détenue par le japonais Soft Bank. Mais son cerveau est belge.

Quelles pistes pour réformer l'hôpital ? 08/02/17

Quelles pistes pour réformer l'hôpital ? 08/02/17

Le cabinet de consultance Antares a comparé le système de santé belge avec celui de différents pays européens. De quoi apporter un éclairage sur la réforme du système hospitalier, qui se trouve actuellement dans les cartons du gouvernement.

A Karachi, les greffes gratuites d'un médecin de l'espoir 30/01/17

A Karachi, les greffes gratuites d'un médecin de l'espoir 30/01/17

Manque de moyens, corruption, désorganisation... les hôpitaux publics pakistanais souffrent de maux graves, mais, dans un centre de transplantation rutilant, un médecin de Karachi a redonné espoir à des millions de personnes: il oeuvre gratuitement.

Insalubrité, manque de matériel: l'enfer des hôpitaux vénézuéliens 07/12/16

Insalubrité, manque de matériel: l'enfer des hôpitaux vénézuéliens 07/12/16

A l'hôpital public de Coche, dans la banlieue de Caracas, la crise sanitaire se traduit par des coupures d'eau quatre jours par semaine, des odeurs pestilentielles et une prolifération de mouches dans les couloirs. Un bloc opératoire sur trois est fermé pour raisons d'hygiène.

Au Liban, un chirurgien sauve le coeur des bébés syriens 21/10/16

Au Liban, un chirurgien sauve le coeur des bébés syriens 21/10/16

Sa minuscule poitrine ouverte, Amena, neuf mois, attend une chirurgie à hauts risques. Elle fait partie des petits réfugiés syriens que sauve chaque semaine le cardiologue libanais Issam al-Rassi, malgré l'absence de fonds pour ces opérations.

Les traumas liés aux attentats 12/02/16

Les traumas liés aux attentats 12/02/16

Un accident d'avion, une classe qui découvre un pendu: les "traumatismes collectifs" sont le coeur de métier des psys de l'hôpital Avicenne, à Bobigny. Mais, depuis le 13 novembre, ils s'attellent à une tâche inédite et "bouleversante": réapprendre à vivre à des dizaines de victimes des attentats.