L'Argentine recourt au FMI ...et à l'austérité 08/06/18

L'Argentine recourt au FMI ...et à l'austérité 08/06/18

50 milliards de dollars, c'est le prêt que prévoit d'accorder le Fond monétaire international, à l'Argentine, pour lui venir en aide, dans un contexte où le pays n'arrive pas à retrouver une stabilité économique, avec une inflation annuelle qui dépasse les 20% depuis 10 ans. En effet, pour éviter l'embourbement, le président de centre droit Mauricio Macri a entamé des négociations le 8 mai dernier afin de renforcer les réserves du pays, stabiliser le marché des changes et créer un meilleur climat économique pour attirer les investissements.

L'Argentine demande l'aide du FMI 09/05/18

L'Argentine demande l'aide du FMI 09/05/18

Chahutée sur les marchés, l'Argentine a demandé ce mardi l'aide du Fonds monétaire international. Un recours délicat dans un pays toujours traumatisé par un défaut de paiement spectaculaire en 2001.

La croissance de retour en Argentine 18/08/17

La croissance de retour en Argentine 18/08/17

La croissance de l'Argentine, 3e économie d'Amérique latine, atteindra 2,7% en 2017, prévoit la Banque mondiale, qui salue le changement de cap économique, amorcé par le président de centre droit Mauricio Macri, arrivé au pouvoir fin 2015.

L'Argentine change d'équipe économique 26/12/16

L'Argentine change d'équipe économique 26/12/16

L'Argentine change d'équipe économique. Le Président argentin Mauricio Macri a demandé lundi la démission de son ministre du budget et des finances, Alfonso Prat-Gay.

L'Argentine cherche des investisseurs 12/09/16

L'Argentine cherche des investisseurs 12/09/16

L'Argentine a besoin d'investissements étrangers pour se relancer. Plongé dans une récession dont il ne parvient pas à s'extirper, le pays rassemblera dès mardi plusieurs centaines de dirigeants de multinationales à Buenos Aires.

L'Argentine choisit le libéral Macri 23/11/15

L'Argentine choisit le libéral Macri 23/11/15

Le libéral Mauricio Macri a remporté dimanche le second tour de l'élection présidentielle en Argentine et prendra ses fonctions le 10 décembre, mettant fin à 12 ans de gouvernement Kirchner et marquant un virage à droite pour la 3e économie d'Amérique latine.