On parle parfois de jeudi noir, ici on peut carrément parler de semaine noire pour bpost. Le titre de l'opérateur postal historique belge a en effet dévissé de plus de 30% la semaine dernière dans la foulée de la présentation de ses résultats annuels. Une sanction peu habituelle pour un titre dit de " bon père de famille ". Que faut-il dès-lors en penser ? Le titre bpost est-il devenu une opportunité ?