Depuis le début de l'année les valeurs immobilières ont la cote à Bruxelles. Toutes ou presque affichent de jolis scores boursiers dans un contexte qui ne leur est pourtant pas à priori favorable.