Il y a dix ans, lorsque le politique a décrété que le marché de l'énergie était libéralisé, personne n'aurait osé parier un kopeck sur un nouvel entrant. C'est pourtant un des plus petits d'entre eux, Lampiris pour ne pas le nommer, qui a sans doute réalisé la plus belle percée.