Dans le contexte de la guerre actuelle pour les talents, la politique de mobilité pratiquée par un employeur joue un rôle de plus en plus important dans la décision des candidats. Avant, il était suffisant de proposer une voiture-salaire ou un abonnement aux transports en commun. Aujourd'hui, les entreprises proposent des packs mobilité plus fournis. Les Fleet managers et départements HR recherchent des solutions pour répondre aux besoins individuels de travailleurs, et font appel pour cela à des prestataires de services spécialisés.

La conduite électrique a incontestablement la cote dans notre pays. Cela entraîne entre autres une charge croissante de notre réseau électrique. Il deviendra donc de plus en plus essentiel de bien aligner l'offre par rapport à la demande. Grâce à une technologie intelligente, l'infrastructure de recharge pour les voitures électriques permet aujourd'hui déjà de proposer un cycle de recharge optimal en fonction de la quantité d'électricité disponible.

Avec le changement de la fiscalité, le nombre de voitures-salaires électriques augmente rapidement, mais les particuliers aussi optent de plus en plus souvent pour un véhicule électrique. Pour permettre de recharger facilement ces voitures, la Ville d'Anvers a développé l'année dernière un réseau de bornes de recharge. Fin 2022, un état des lieux a été réalisé lors d'une conférence de presse.

Avec le changement de la fiscalité, les entreprises passent de plus en plus à l'achat de voitures électriques. Mais une telle transition vers la mobilité électrique demande une autre approche que pour les véhicules de société classiques. Avec l'électrification de la flotte, il convient en effet de prévoir une infrastructure de recharge suffisante. Ceci doit être précédé d'une étude des besoins précis et des infrastructures de recharge à prévoir.

Avec le changement de la fiscalité, il est probable qu'à partir de 2026, les entreprises achèteront presque exclusivement des voitures électriques. Le passage à la conduite électrique augmente le besoin d'une plus grande disponibilité de bornes de recharge. Dans le cadre de leur politique de mobilité, les employeurs peuvent aussi proposer à leurs employés une borne de recharge à leur domicile.

La ville de Gand veut avoir atteint la neutralité climatique d'ici 2050. Afin d'encourager la conduite électrique, la ville étend systématiquement le réseau de bornes de charge, de façon à ce que chaque habitant ait dans le futur la possibilité de recharger son véhicule à distance de marche. Les bornes de charge sont installées aussi bien dans le domaine public que semi-public, par exemple aux abords d'infrastructures sportives.