Le chauffage des bâtiments représente une partie appréciable de notre consommation globale d'énergie et peut donc contribuer fortement aux objectifs climatiques. C'est pourquoi le secteur du chauffage introduit progressivement des combustibles liquides pauvres et neutres en carbone.