Ces derniers mois, nous avons vu les prix de l'énergie atteindre des niveaux sans précédent. Les organisations de consommateurs et les CPAS tirent la sonnette d'alarme car ils craignent une augmentation du nombre de personnes qui se retrouveront en difficultés financières. Comment les huissiers de justice perçoivent-ils la situation actuelle ? La perte de pouvoir d'achat se traduit-elle par une augmentation des dossiers ?