Look&Fin est devenu un acteur incontournable du financement aux entreprises sur le marché belge, avec 300 sociétés financées depuis sa création en 2012 et près de 100 millions d'euros levés. " A l'origine, nous proposions des financements en complément des prêts bancaires, avec moins de garanties mais avec des taux plus élevés. Mais aujourd'hui, grâce aux nouvelles initiatives des gouvernements régionaux, nous proposons des financements à un taux très bas qui peuvent se substituer à ces crédits ", se rappelle Frédéric Levy Morelle (CEO de Look&Fin).

Coup d'accélérateur

La crise sanitaire a donné un coup d'accélérateur aux initiatives visant à dynamiser l'épargne des particuliers en direction des PME. "Les gouvernements régionaux ont mis en place ces initiatives dans le courant des mois de l'été. Elles consistent à créer des incitants fiscaux pour les particuliers qui prêtent aux entreprises, et qui prennent principalement deux formes : un crédit d'impôt annuel en complément du taux d'intérêt versé par l'entreprise, et une garantie de récupérer 30 à 40% du montant prêté en cas de défaut de paiement de l'emprunteur".

Le gros avantage pour les entreprises est de pouvoir se financer à des conditions beaucoup plus avantageuses, avec un taux qui va de 0,9% à 1,75% par an, pour des prêts subordonnés (sans garantie) et une période de minimum 5 ans. " C'est un produit exceptionnel pour les PME. A titre de comparaison, un crédit bancaire à l'heure actuel pourra être deux à trois fois plus cher pour des durées bien moindres ".

Frédéric Levy Morelle, CEO de Look&Fin

Look&Fin a donc décidé de lancer un nouveau produit pour les entreprises qui pourront emprunter entre 50.000 et 300.000 euros (selon les régions) sur une période de cinq ans au taux le plus favorable. " Nous avons récemment commencé à communiquer sur ce produit, et nous avons été submergés de dossiers, dont certains ont déjà été approuvés et feront l'objet d'un financement durant les prochaines semaines ", indique Frédéric Levy Morelle. " Nous ne pourrons pas financer tout le monde. Il faut que les entreprises soient en mesure de rembourser leur emprunt car les mesures visent à soutenir des entreprises qui étaient entrées dans la crise de 2020 dans une bonne santé financière, et qui connaissent des difficultés ponctuelles liées au COVID-19 ".

Le gros avantage pour les entreprises est de pouvoir se financer à des conditions beaucoup plus avantageuses. " - Fréderic Levy Morelle

Nouveau cap

Si on observe les plates-formes plus matures, notamment au niveau anglo-saxon, les offres y sont directement en concurrence avec les financements bancaires, avec des conditions via les plates-formes de crowdlending qui sont systématiquement plus intéressantes que les financements bancaires. " Avec ce nouveau produit, nous avons l'ambition de nous substituer aux financements bancaires. Il s'agit d'un tournant majeur dans l'histoire de Look&Fin ".

Trouvez plus d'information sur www.lookandfin.com

Look&Fin est devenu un acteur incontournable du financement aux entreprises sur le marché belge, avec 300 sociétés financées depuis sa création en 2012 et près de 100 millions d'euros levés. " A l'origine, nous proposions des financements en complément des prêts bancaires, avec moins de garanties mais avec des taux plus élevés. Mais aujourd'hui, grâce aux nouvelles initiatives des gouvernements régionaux, nous proposons des financements à un taux très bas qui peuvent se substituer à ces crédits ", se rappelle Frédéric Levy Morelle (CEO de Look&Fin).La crise sanitaire a donné un coup d'accélérateur aux initiatives visant à dynamiser l'épargne des particuliers en direction des PME. "Les gouvernements régionaux ont mis en place ces initiatives dans le courant des mois de l'été. Elles consistent à créer des incitants fiscaux pour les particuliers qui prêtent aux entreprises, et qui prennent principalement deux formes : un crédit d'impôt annuel en complément du taux d'intérêt versé par l'entreprise, et une garantie de récupérer 30 à 40% du montant prêté en cas de défaut de paiement de l'emprunteur".Le gros avantage pour les entreprises est de pouvoir se financer à des conditions beaucoup plus avantageuses, avec un taux qui va de 0,9% à 1,75% par an, pour des prêts subordonnés (sans garantie) et une période de minimum 5 ans. " C'est un produit exceptionnel pour les PME. A titre de comparaison, un crédit bancaire à l'heure actuel pourra être deux à trois fois plus cher pour des durées bien moindres ".Look&Fin a donc décidé de lancer un nouveau produit pour les entreprises qui pourront emprunter entre 50.000 et 300.000 euros (selon les régions) sur une période de cinq ans au taux le plus favorable. " Nous avons récemment commencé à communiquer sur ce produit, et nous avons été submergés de dossiers, dont certains ont déjà été approuvés et feront l'objet d'un financement durant les prochaines semaines ", indique Frédéric Levy Morelle. " Nous ne pourrons pas financer tout le monde. Il faut que les entreprises soient en mesure de rembourser leur emprunt car les mesures visent à soutenir des entreprises qui étaient entrées dans la crise de 2020 dans une bonne santé financière, et qui connaissent des difficultés ponctuelles liées au COVID-19 ". Si on observe les plates-formes plus matures, notamment au niveau anglo-saxon, les offres y sont directement en concurrence avec les financements bancaires, avec des conditions via les plates-formes de crowdlending qui sont systématiquement plus intéressantes que les financements bancaires. " Avec ce nouveau produit, nous avons l'ambition de nous substituer aux financements bancaires. Il s'agit d'un tournant majeur dans l'histoire de Look&Fin ".Trouvez plus d'information sur www.lookandfin.com