" GIRLEEK est une plateforme d'acquisition de connaissances numériques destinées aux femmes avec différents outils tels que des formations, des webinars et master class digitales, du coaching, de la consultance et un service de recrutement afin de faciliter l'employabilité des femmes dans le secteur ICT, explique Julie Foulon. Alors que les femmes représentent 52% de la population, elles ne sont présentes qu'à hauteur de 15% dans la filière Stem (science, technologie, ingénierie, mathématiques). "

Stimuler la culture entre-preneuriale

En l'espace de deux ans et demi, ce sont plus de 6.500 femmes qui ont été formées par GIRLEEK. Certaines se sont reconverties, d'autres se sont lancées dans le grand bain de l'entrepreneuriat. Une démarche d'autant plus méritoire que notre pays ne figure pas parmi les meilleurs en ce qui concerne la création d'entreprises. " Or, comme le note Emmanuelle Ghislain, ce sont les indépendants et les entrepreneurs qui contribuent à notre prospérité. La Fondation Pulse qui réunit plusieurs familles entrepreneuriales a pour objectif de stimuler et promouvoir la culture entrepreneuriale dès le plus jeune âge. "

Des entrepreneurs trop modestes

" Beaucoup d'indépendants sont des entrepreneurs qui s'ignorent ", souligne Emmanuelle Ghislain. Ils sont également, comme le soulignent nos deux interlocutrices, souvent trop humbles. " Et en ce qui concerne les femmes, elles sont parfois victimes du syndrome de l'imposteur et ne sont pas assez confiantes en leurs qualités et compétences, pointe Julie Foulon. C'est particulièrement vrai dans les métiers techniques. C'est un travers que nous nous efforçons de corriger chez GIRLEEK. " Pour sa part, Emmanuelle Ghislain observe que " certains indépendants souffrent d'un manque d'ambition notamment lorsqu'il s'agit d'envisager la croissance ou d'aller à l'international ".

Accompagner les indépendants

" La Fondation Pulse intervient également pour accompagner les indépendants à toutes les étapes de leur projet ainsi qu'aux périodes difficiles, poursuit-elle. Mais ces derniers ont souvent du mal à en parler, c'est alors l'indépendant isolé qui s'isole davantage et se retrouve dans une impasse et une détresse psychologique. " L'un des axes que développe la Fondation Pulse aux côtés de la promotion à l'entrepreneuriat, l'accès à l'entrepreneuriat, la croissance et l'internationalisation est ainsi consacré à la deuxième chance. Il a pour but, avec le programme Revival, de stimuler la résilience et permettre le rebond des entrepreneurs directement touchés par la crise.

De l'importance du marketing digital

Plus que jamais, il faut mettre aujourd'hui le client au centre du projet entrepreneurial. Les personnes et le business model sont bons, encore faut-il ne passer à côté de la cible. " C'est ici que le marketing digital entre jeu, souligne Julie Foulon, afin d'avoir de la visibilité. Avant de vendre, il faut savoir se vendre. " Un credo confirmé par Emmanuelle Ghislain qui ajoute que " la capacité de croissance est liée pour 20% au produit ou service et pour 80% à la passion que l'entrepreneur dégage ".

Le Trophée de l'Indépendant de l'Année récompense les indépendants qui se coupent en 4 pour améliorer l'expérience de leurs clients.

Jusqu'au 31 octobre encore : place aux votes!

Pour cela il suffit de vous rendre sur le site.

Vous pouvez voter pour maximum trois candidats différents et n'oubliez pas ensuite de partager votre vote sur les réseaux sociaux. Tous les candidats peuvent faire appel à leurs réseaux d'amis, de connaissances et de clients afin qu'ils les soutiennent grâce à leur vote.

Les noms des 10 finalistes seront affichés sur la plate-forme le 3 novembre 2022.

Et les noms des 3 gagnants seront dévoilés lors de la cérémonie du Trophée de l'Indépendant le 16 novembre 2022.

www.trophee.business.voo.be

" GIRLEEK est une plateforme d'acquisition de connaissances numériques destinées aux femmes avec différents outils tels que des formations, des webinars et master class digitales, du coaching, de la consultance et un service de recrutement afin de faciliter l'employabilité des femmes dans le secteur ICT, explique Julie Foulon. Alors que les femmes représentent 52% de la population, elles ne sont présentes qu'à hauteur de 15% dans la filière Stem (science, technologie, ingénierie, mathématiques). "En l'espace de deux ans et demi, ce sont plus de 6.500 femmes qui ont été formées par GIRLEEK. Certaines se sont reconverties, d'autres se sont lancées dans le grand bain de l'entrepreneuriat. Une démarche d'autant plus méritoire que notre pays ne figure pas parmi les meilleurs en ce qui concerne la création d'entreprises. " Or, comme le note Emmanuelle Ghislain, ce sont les indépendants et les entrepreneurs qui contribuent à notre prospérité. La Fondation Pulse qui réunit plusieurs familles entrepreneuriales a pour objectif de stimuler et promouvoir la culture entrepreneuriale dès le plus jeune âge. "" Beaucoup d'indépendants sont des entrepreneurs qui s'ignorent ", souligne Emmanuelle Ghislain. Ils sont également, comme le soulignent nos deux interlocutrices, souvent trop humbles. " Et en ce qui concerne les femmes, elles sont parfois victimes du syndrome de l'imposteur et ne sont pas assez confiantes en leurs qualités et compétences, pointe Julie Foulon. C'est particulièrement vrai dans les métiers techniques. C'est un travers que nous nous efforçons de corriger chez GIRLEEK. " Pour sa part, Emmanuelle Ghislain observe que " certains indépendants souffrent d'un manque d'ambition notamment lorsqu'il s'agit d'envisager la croissance ou d'aller à l'international "." La Fondation Pulse intervient également pour accompagner les indépendants à toutes les étapes de leur projet ainsi qu'aux périodes difficiles, poursuit-elle. Mais ces derniers ont souvent du mal à en parler, c'est alors l'indépendant isolé qui s'isole davantage et se retrouve dans une impasse et une détresse psychologique. " L'un des axes que développe la Fondation Pulse aux côtés de la promotion à l'entrepreneuriat, l'accès à l'entrepreneuriat, la croissance et l'internationalisation est ainsi consacré à la deuxième chance. Il a pour but, avec le programme Revival, de stimuler la résilience et permettre le rebond des entrepreneurs directement touchés par la crise. Plus que jamais, il faut mettre aujourd'hui le client au centre du projet entrepreneurial. Les personnes et le business model sont bons, encore faut-il ne passer à côté de la cible. " C'est ici que le marketing digital entre jeu, souligne Julie Foulon, afin d'avoir de la visibilité. Avant de vendre, il faut savoir se vendre. " Un credo confirmé par Emmanuelle Ghislain qui ajoute que " la capacité de croissance est liée pour 20% au produit ou service et pour 80% à la passion que l'entrepreneur dégage ".