De nombreux chefs d'entreprise indépendants se demandent s'ils peuvent utiliser leur capital privé et/ou leurs fonds de roulement afin de transmettre une partie de leur patrimoine à leurs enfants ou petits-enfants. Et quelles sont les conséquences fiscales ?