Quelque 140 membres du personnel affiliés au syndicat RMT se croiseront les bras pour 24h afin de protester contre leurs conditions de travail. L'action débutera samedi midi et se prolongera donc jusqu'au lendemain même heure. Selon le syndicat, le personnel n'en peut plus de devoir payer les pannes à répétition et les retards enregistrés par les trains Eurostar, qui causent le chaos dans la gare et suscitent des réactions déplaisantes des voyageurs.

Ces dernières semaines, des situations dangereuses en ont même résulté, en raison de la surcharge du terminal. La direction regrette l'action, mais s'attend à ce qu'elle n'ait pas de conséquence sur le trafic ferroviaire au cours du week-end. "Notre plan est d'assurer un service normal, de sorte que tous les passagers en possession d'un ticket Eurostar puissent voyager", affirme un porte-parole à The Independent.

Quelque 140 membres du personnel affiliés au syndicat RMT se croiseront les bras pour 24h afin de protester contre leurs conditions de travail. L'action débutera samedi midi et se prolongera donc jusqu'au lendemain même heure. Selon le syndicat, le personnel n'en peut plus de devoir payer les pannes à répétition et les retards enregistrés par les trains Eurostar, qui causent le chaos dans la gare et suscitent des réactions déplaisantes des voyageurs. Ces dernières semaines, des situations dangereuses en ont même résulté, en raison de la surcharge du terminal. La direction regrette l'action, mais s'attend à ce qu'elle n'ait pas de conséquence sur le trafic ferroviaire au cours du week-end. "Notre plan est d'assurer un service normal, de sorte que tous les passagers en possession d'un ticket Eurostar puissent voyager", affirme un porte-parole à The Independent.