Aujourd'hui première puissance économique de la zone euro, l'Allemagne a évité le pire au lendemain de la seconde guerre mondiale. Animés d'un esprit revanchard, certains parmi les alliés, y compris en Belgique, voulaient la maintenir au fond du gouffre.