le gouvernement Michel aura largement fait couler de l'encre ces derniers mois, ne fut-ce qu'en raison de la vive contestation qu'il suscite. Dans une longue interview publiée dans le Vif/L'Express de cette semaine, le premier ministre revient sur cette année très mouvementée.