Benoit Lutgen a donc retiré la prise des gouvernement wallons et francophones. Depuis les discussions se multiplient et les solutions semblent nombreuses, en ce compris celle de faire table rase et d'assister à une vrai recomposition politique. Peut-on parier sur une nouvelle impulsion en Wallonie, une révolution francophone ?