Après l'avertissement de Johan Thijs, le patron de la KBC, c'est aujourd'hui la Banque nationale qui frappe une nouvelle fois du poing sur la table. Le marché hypothécaire belge est proche de la surchauffe. Si la BNB prône des mesures contraignantes pour les banques, le patron de la KBC voudrait être plus sévères dans l'octroi des crédits. Une crise, deux réponses.