Après avoir éconduit l'américain Kraft, Unilever a tenté ce jeudi dernier d'apaiser les craintes de ses actionnaires en annonçant la vente de sa division margarines, pour augmenter sa rentabilité. Même hors-jeux, Kraft semble donc inquiéter ses concurrents.