Nos centrales nucléaires deviennent un problème diplomatique. Elles inquiètent nos voisins. L'Allemagne, puis le Luxembourg demandent que l'on ferme les réacteurs nucléaires de Tihange 2 et Doel 3. Pourtant l'autorité de contrôle nucléaire, le gendarme nucléaire du pays, n'est pas inquiet.