Depuis la crise de 2008, les multinationales paient visiblement moins d'impôts. Les particuliers, eux, sont par contre davantage mis à contribution. Et ce n'est pas le PTB qui le dit, mais le très sérieux Financial Times. Le journal de la city a ainsi calculé que le taux réel payé par les grandes multinationales dans les pays développés a baissé de 2% mais qu'il a augmenté de 6% pour le citoyen lambda.