Le dollar retrouve des couleurs. Voici quelques mois, il était pourtant faiblard face à l'euro mais ces dernières semaines, il a repris du poil de la bête. D'un point de vue européen, cette hausse paraît justifiée, en raison de notre croissance plus faible, d'une politique monétaire plus accommodante ou de tensions géopolitiques diverses.