La création d'emplois était l'un des crédos de la suédoise à son lancement. Alors quand, selon le dernier rapport de la BNB, celui-ci a augmenté de 59.000 unités l'an dernier, Charles Michel s'en est fortement félicité. L'opposition s'est montrée nettement plus critiques, certains économistes également. Le gouvernement Michel a-t-il vraiment créé ces jobs ?