La crise a fait perdre beaucoup d'argent aux entreprises et aux particuliers. Mais depuis la crise, ce sont surtout les banques centrales qui sont pointées du doigt par les épargnants. Le politiques de taux auraient fait perdre presque 20 milliards d'euros aux Belges.