En à peine une dizaine d'années, elles se sont largement imposées dans notre vie quotidienne : les applications mobiles que nous utilisons sur nos smartphones ou tablettes seraient désormais condamnées à mourir. C'est en tout cas ce que certains prédisent à tort ou à raison.