Le PS va mal, ce n'est rien de le dire. Ebranlé par les scandales à répétition, le parti socialiste est également confronté à de multiple conflits internes et à la concurrence féroce du PTB. Doit-on là y voir la fin du ère, voire les prémices de la disparition du parti comme le connaissent actuellement ses homologues français et néerlandais ?