Sous-financée et déstabilisée, la police judiciaire fédérale, en tout cas à Bruxelles, n'était pas en ordre de marche avant les attentats. Un rapport de l'ancien chef de la PJ de Charleroi, Jean-Pierre Doraene, révèle les mauvaises options politiques et leurs effets néfastes sur l'opérationnalité de la Police fédérale, en particulier la PJF.