Après une première tentative avortée, le gouvernement a annoncé en début de semaine un projet amendé pour taxer les comptes-titres. Un projet qui ne répond pas à toutes les critiques de la première version de cette taxe, présentée fin juillet.